Education à l'environnement

Dans le cadre du programme "L'eau dans le Bassin Versant de la Nive", comme les enfants de la classe de Maitena Bacho de l'école de St Martin d'Arrossa, partez à la découverte du bassin versant de la Nive grâce au film réalisé par Nathalie Gonzalez de l'association Kaban'Art : www.youtube.com/watch?v=a4QOco_dLi8

De même, écoutez les enfants des écoles d'Espelette et de Mendive chanter "Errobi" (La Nive).
www.youtube.com/watch?v=jccCIgCg5i0&feature=related

www.bassin-versant-nive.com

Animation nature, éducation relative à l’environnement, éducation vers un développement durable, éducation au développement durable... Le vocabulaire employé ne manque pas pour désigner les activités de sensibilisation à l’environnement. Si le terme d’éducation à l’environnement est celui qui a été le plus usité durant ces deux décennies, de nouvelles formulations ont fait leur apparition plus récemment. Ainsi, la notion d’éducation à l’environnement pour un développement durable (EEDD) s’est imposée dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable.
L'objectif de ces actions est toujours de transmettre des connaissances et des valeurs en vue de modifier des attitudes « L'éducation, de type scolaire ou non, est indispensable pour modifier les attitudes de façon que les populations aient la capacité d'évaluer les problèmes de développement durable et de s'y attaquer» (Rapport de la Conférence de Rio sur l’Environnement et le développement).
Durant de nombreuses années, la MIFEN a souvent privilégié l’approche environnementale. Elle est passée d’une politique environnementaliste, avec des programmes et des discours qui laissaient peu de place à l’homme, à une approche où l’homme et l’ensemble de ses usages sont abordés et pris en compte. Comment expliquer cette évolution? La MIFEN est née au moment où le concept de développement durable n’en était qu’à ses prémices. Elle s’est lancée à corps perdu dans l’animation en ayant pour seul support d’étude une dizaine d’hectares de bois et prairies ainsi qu’une ferme pédagogique dédiés à l’observation de la nature, avec pour seul slogan : « Montrer sur le terrain ce qui est décrit dans les livres ». À la fin des années 90 un changement radical s’est opéré dans l’approche éducative de la MIFEN. Dans un document d’orientation intitulé « Biodiversité, éducation, solidarité », elle proposa de développer son offre d’éducation à l’environnement sur des sites naturels (cours d’eau, forêts…) et sur les chantiers environnementaux d’insertion présentant une plus-value pédagogique. En se déplaçant hors de son terrain d’étude, non seulement la MIFEN a franchi un palier vers une approche plus globale de l’éducation au développement durable, mais elle s’est davantage ouverte aux collectivités. Aujourd’hui certaines d’entre-elles co-construisent de véritables programmes d’éducation à l’environnement avec la MIFEN.


Les travaux pratiques sont essentiels en éducation à l’environnement. Ici, des élèves remplissent une fiche d’observation.

Programme « La Nive nous raconte » - Syndicat des Nives - 2009


Ansot- Bayonne

Sortie organisée avec des mal voyants


Exploiter les plus-values pédagogiques de certains chantiers d’entretien des espaces naturels pour développer l’offre d’éducation à l’environnement : une idée proposée et appliquée par la MIFENEC.